On parle de nous

Article extrait du Républicain Lorrain du 5 octobre 2015.

AnimationHayange : Le terroir les rassemble

Près de vingt-cinq producteurs régionaux, beaucoup de visiteurs et même un consensus politique. Pari réussi pour le Salon du terroir et du savoir-faire organisé par l’association Rassemblement pour Hayange.

Mordre, dès 10 h, dans un munster parfumé tout droit venu de Gunsbach, dans le Haut-Rhin, ou craquer pour du boudin au spéculos encore tiède. Y ajouter une tripotée de spécialités et gourmandises régionales, voire locales, tels les jus de pommes de Marspich, le miel du Konacker, des vins de Moselle et autres confitures, ainsi que des stands d’artisanat. Voilà pour les ingrédients de la recette expérimentée ce dimanche, au Konacker, par l’association Rassemblement pour Hayange. À ne pas douter, la sauce a pris. Les visiteurs sont venus en nombre salle Mazzini pour faire honneur au Salon du terroir et du savoir-faire organisé par cette association apolitique.

Tous invités

« Notre objectif, c’est de mettre en avant la Grande Région par le terroir , affirmait Pascal Hauck, vice-président, en prônant volontiers « le patriotisme économique et régional ».

Les organisateurs de cette journée ont beau être des figures de l’opposition hayangeoise (groupe Hayange Autrement), ils se défendent de toute récupération « politique ou polémique ». Le président, Simon Ricchiutti, n’y voit « pas d’arrière-pensées ». « On aime rassembler , sans que cela ne se transforme en échanges d’hostilités , appuie celui qui avait déjà mobilisé en nombre lors d’un bal populaire voici quelques mois. On veut montrer qu’on sait faire des choses. »

Le pari du « rassemblement », encouragé par des invitations lancées « à tous les maires de la Vallée de la Fensch », précisaient les organisateurs, a été largement relevé. Au-delà même des clivages politiques. « Ils ont de bonnes idées, convenait Murielle Deiss, 1re adjointe au maire de Hayange. Ils font vivre la ville et c’est un acte positif. Laissons de côté nos divergences politiques. La priorité, c’est le bien-être des habitants. »

Présent pour l’inauguration, le président du Conseil départemental et tête de liste UDI-LR aux régionales Patrick Weiten a réitéré son soutien aux producteurs mosellans, en rappelant toutefois la nécessité de combattre « le repli sur soi et le rejet de la différence en réinstallant des valeurs républicaines ».

Loin des polémiques identitaires autour de la fête du Cochon organisée en septembre par la municipalité FN, ce terroir-là a fait consensus. Et à Hayange, c’est assez rare pour être souligné.

Publicités